PRÉSENTATION

 

Territoire concerné :

  • le site classé du Caroux

  • au delà des limites strictes du plateau et de ses versants, le « Grand Caroux », massif du Caroux étendu à une large couronne incluant les reliefs satellites que sont La Gleise, La Serre d'Arêt, Le Vialaïs, Le Plo des Brus, La Serre de More, La Montagne de Rosis et La Montagne de Saint-Vital.

  • Ce territoire se trouve sur les communes de Castanet-le-Haut, Rosis, Saint-Gervais, Taussac-la-Billière, Lamalou-les-Bains, Combes, Le Poujol-sur-Orb, Colombières-sur-Orb, Saint-Martin-de-l'Arçon, Mons-la-Trivalle, Saint-Julien, Cambon.

 

Géographie

- Le Caroux dessine la pointe orientale des Monts de l'Espinouse,

- appartient à la bordure sud du Massif Central,

- constituant pour certains les Cévennes Méridionales.

 

Géologie

- appartient à l'unité de la Montagne Noire.

 

 

Hydrologie

- la totalité du massif fait partie du bassin versant du fleuve côtier, l'Orb.

 

Climatologie

- soumis au climat méditerranéen,

- influences océaniques et montagnardes.

 

Institution

Le territoire du Grand Caroux appartient :

  • à la nouvelle grande région de langue d'Oc

  • au Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc

  • au département de l'Hérault

Il est situé en partie sur :

  • trois cantons : Olargues, Saint-Gervais, La Salvetat-sur-Agout

  • trois communautés de communes

  • le pays Haut-Languedoc et vignobles

et regroupe :

  • douze communes citées ci-dessus

 

Le « Grand Caroux » est la base territoriale du projet.

 

 

 

Objectif général et niveaux d'intervention

Suivant le thème général, sans dissocier le patrimoine naturel du patrimoine lié aux activités humaines, l'objectif du projet vise une approche pluridisciplinaire du massif.

Chaque domaine pourra être traité selon les niveaux suivant :

  • étude

  • sauvegarde

  • valorisation

 

Une proposition

En se référant au décret de classement du site du Caroux, textes approuvés par l'ensemble des conseils municipaux du massif, il est possible,

  • de développer un projet visant à offrir au delà du "mille-feuille" institutionnel une plate forme de concertation, de recherches, d'échanges et de soutien aux différents acteurs résidents ou intervenants sur la massif, et toute initiative de conservation et de valorisation du patrimoine.

 

  • Plusieurs axes d'étude sont envisagés en lien étroit avec les personnes et les associations actives et compétentes dans les domaines concernés :

- Les chemins

- Le patrimoine lié à l'eau 

- Le patrimoine bâti

- La préhistoire

- Les vestiges du moyen âge

- L'exploitation minière 

- Les moulins 

- La toponymie

- La généalogie 

 

  • de créer un centre de ressources polyvalent, à la disposition de tous les publics.

 

 

Contact : theronandre@wanadoo.fr