DOLMENS, MENHIRS ET GRAVURES RUPESTRES...

Les vestiges préhistoriques du Caroux se présentent sous des formes peu spectaculaires mais ils sont nombreux et répartis sur tout le massif. Les travaux de Robert Guiraud font référence en la matière et attribuent l'ensemble des vestiges aux pasteurs transhumants du néolithique final. Les sites répertoriés regroupent le long des drailles, les nécropoles (les dolmens) et des lieux cultuels non expliqués (gravures, cupules). De récentes prospections indiquent certainement

une occupation dans la durée à l'âge du bronze final.